Cicatrices acné : comment les traiter ?

traitement cicatrices acné

Déjà que l’adolescence est une étape de la vie assez difficile, les évolutions physiologiques n’arrangent pas les choses. En plus de la poussée pubertaire, la fluctuation hormonale et son lot de changement comme l’apparition de l’acné l’adolescent vit ce passage assez délicatement. Gêne et manque de confiance peuvent résulter surtout de l’apparence physique et surtout des cicatrices d’acné.

Les cicatrices d’acné à l’adolescence

En général, tout problème cutané ou infection engendre une cicatrice. Son évolution dépend de la manière dont la peau agit pour guérir cette infection. En ce qui concerne les boutons d’acné, leurs cicatrices varient soit en termes de pigmentation ou de relief. Nous allons en citer les plus communs :

Les cicatrices atrophiques

Dans sa voie de guérison, il arrive que la formation du tissu conjonctif ne se fasse pas de manière suffisante. Un creux apparaît alors lorsque la cicatrice se développe sous la peau.

Les cicatrices hypertrophiques

Dans ce cas, ce type de cicatrice est causé par la formation de tissu de qualité inférieure suite à l’inflammation causé par un bouton d’acné. La peau formée est alors plus épaisse et plus élevée que celle qui est saine.

Les cicatrices chéloïdes

Celles dernières sont des cicatrices hypertrophiques ayant continuer à se développer. Elles sont généralement de couleur rougeâtres et plus surélevés. Ce cas de figure n’est pas toujours lié à l’acné, il est pour dire rare. Cette évolution cicatricielle se passe plutôt en cas de brûlure.

Comment traiter les cicatrices acné ?

Il existe plusieurs traitements des cicatrices qui varient justement de la cicatrice et de son origine. Pour le cas des cicatrices de l’acné, des séances de peeling sont conseillées. En visitant votre dermatologue, il vous conseillera si vous aurez besoin d’un peeling doux ou moyen.

La dermabrasion permet en effet d’éliminer le tissu cicatriciel et à la peau de se régénérer en créant un tissu cutané saint et plus doux. Après les séances de peeling (mécanique ou par acide de fruits) des injections de prp permettent d’aider la peau à sécréter de l’élastine et d’activer la régénération du derme.