Implantologie dentaire : Contre-indications et effets secondaires

En médecine dentaire, nous avons toujours tendance à préserver la dent naturelle qui, parce qu’elle possède le ligament parodontal, nous procure une plus grande sensibilité lors de la mastication et maintient l’os ferme. Dans la mesure du possible, la dent naturelle doit toujours être préservée.

L’implant dentaire complet peut être considéré, à toutes fins utiles, comme une dent. Par conséquent, le remplacement des dents naturelles manquantes par des implants dentaires permet au patient de retrouver la pleine fonctionnalité de la mastication et l’esthétique du sourire tout en restaurant sa sécurité personnelle.

Implant dentaire : Contre-indication

Comme toute technique de médecine dentaire, la chirurgie d’implantologie ne possède pas de contre-indications particulières.implant dentaire tunisie

Implant dentaire : Effets secondaires

En fait, les implants sont hautement biocompatibles, de sorte que le risque d’allergies et d’infections est pratiquement nul, même le risque de ne pas s’enraciner est très faible.

Il peut arriver que l’implant tombe à cause d’une infection bactérienne due à une mauvaise hygiène buccale et c’est ce risque qu’il faut éviter avec plus de précautions.

Grâce à l’utilisation de la technologie moderne pour le diagnostic, la hauteur, la largeur, la longueur, la forme de l’os et la relation entre les implants et la structure prothétique sont mesurées avec une extrême précision.

Avant l’opération, le tableau général est soigneusement examiné afin de comprendre précisément quels implants dentaires peuvent être posés et combien.

Pour ce qui est de la pose de facette dentaire, on n’est pas sur le même concept car les implants dentaires remplacent des dents manquantes alors que les facettes corrigent un problème d’alignemeent ou encore couvrent des dents ternes et jaunes.