Quelques questions à se poser avant sa chirurgie esthétique

chirurgie esthetique tunisie

Après avoir vu si la chirurgie est bien ce qu’il vous faut, le patient commence à demander à son chirurgien plein de questions. En effet, le chirurgien doit voir si l’intervention de chirurgie esthétique est indispensable ou pas et s’il peut lui faire un traitement de médecine esthétique à la place.

Un entretien avec le médecin anesthésiste est aussi indispensable pour expliquer au patient le type d’anesthésie à faire. Voici quelques questions qui reviennent souvent.

Comment vous allez intervenir ?

Lorsqu’une patiente vient pour une augmentation mammaire, elle souhaite comprendre le déroulement opératoire dans les détails. Le chirurgien va alors lui expliquer comment il va faire pour augmenter le volume mammaire par implants ou par lipofilling. Il lui expliquera le mode opératoire, les incisions et faire des simulations pour déterminer le volume adéquat des prothèses mammaires.

Même chose pour une abdominoplastie ou une liposuccion, ou tout autre intervention de chirurgie esthétique, les détails bien qu’ils soient techniques doivent être exposés au patient.

Comment faire pour gérer la douleur ?

On redoute tous la douleur et on cherche par tous les moyens à la soulager. C’est généralement la question qui revient le plus souvent lors des entretiens préopératoires à savoir si l’intervention fait mal et que prendre pour soulager la douleur. Tout dépend de l’intervention, de la zone traitée et de la tolérance du patient à la douleur. Mais une médication adaptée est prescrite et les suites sont supportables pour la plupart des interventions.

Pour une intervention assez invasive comme la rhinoplastie, les chirurgiens ont remarqué que la plupart des patients prennent seulement des antalgiques. Ils n’ont pas eu besoin de prendre des opioïdes.

Pourquoi doit-on jeûner avant la chirurgie ?

Parmi les recommandations du chirurgien est généralement de ne rien manger 6 heures avant et de ne rien boire 3 heures avant son intervention chirurgicale. C’est le temps nécessaire aux aliments pour passer de l’estomac à l’intestin grêle. Ainsi on garantit qu’il n’y ait pas de reflux vers la trachée et éviter ainsi les problèmes au système respiratoire du patient pendant le moment de l’anesthésie.

En effet, lorsque le patient est anesthésié, son corps n’est plus capable de fonctionner comme lorsqu’il est en état normal. Les mécanismes de protection du système respiratoire qui empêche l’inhalation des aliments et des liquides présents dans l’estomac.

Donc, lors des entretiens préopératoires, c’est le moment ou jamais de poser tout type de questions. Si vous avez d’autres questions, vous pouvez toujours en parler avec l’un de nos assistants pour vous éclairer.