Changement de sexe Thaïlande

Le changement de sexe en Thaïlande est une technique chirurgicale complexe qui implique un bilan médical complet, de nombreux tests psychiatriques, une psychothérapie, une thérapie hormonale et une chirurgie génitale, …

Cette intervention est divisée en 2 catégories : La chirurgie homme-femme ou la chirurgie femme-homme. Elle est irréversible, il faut donc la considérer et y réfléchir.

Prix du changement de sexe en Thaïlande

Si vous souhaitez faire l’intervention de changement de sexe en Thaïlande, demandez un devis gratuit en ligne en remplissant le formulaire de demande de devis sur notre site web. Vous pouvez également nous contacter par téléphone et l’un de nos assistants médicaux vous communiquera tous les détails et répondra à toutes vos questions.

DEVIS Gratuit

Changement de sexe en Thaïlande de masculin à féminin

Avant de subir un changement de sexe, le patient doit faire plusieurs évaluations psychologiques fournies par des professionnels de la santé qui l’assisteront avant et après l’opération (thérapie gynécologique, santé mentale…).

Le patient devra également effectuer un bilan médical complet (radiographie du thorax, prise de sang, mesure de la fonction cardiaque…). Cette intervention s’adresse aux personnes biologiquement masculines mais qui souhaitent vivre leur vie comme des femmes. Elle comprend différentes étapes qui peuvent être réalisées selon le cas de chaque patient, elle implique :

Orchiectomie : ablation des testicules

Elle est réalisée avant l’ablation du pénis afin de réduire la prise d’hormones féminines. Lors de cette intervention, une partie de la peau du scrotum est laissée pour être utilisée dans la création des lèvres ou pour tapisser une partie du vagin lors de la vaginoplastie.

Pénectomie : l’ablation du pénis

Elle consiste à enlever le pénis, il y a des cas où le patient ne veut pas avoir de vagin, donc, il arrêtera avec la pénectomie, mais, s’il veut avoir un vagin, une partie du tissu du pénis sera utilisée lors de la chirurgie du vagin.

La création des organes génitaux féminins :

Elle comprend : la vaginoplastie, la labiaplastie et la clitoroplastie.

La patiente doit faire part au chirurgien de ses attentes concernant le vagin qu’elle souhaite avoir.

Les interventions non génitales :

Il s’agit de procédures de féminisation visant à rendre l’apparence féminine comme l’augmentation des seins, les procédures faciales, la chirurgie de changement de voix, l’hormonothérapie, l’épilation au laser.

Suites du changement de sexe Thaïlande du sexe masculin à féminin

La durée de l’hospitalisation après l’opération changement de sexe en Thaïlande est de 6 à 8 jours jusqu’à la guérison.

changement de sexe thailand

On vous administrera des antibiotiques et des médicaments.

Dès la deuxième semaine, vous vous sentirez plus à l’aise et vous reprendrez votre vie normale.

Votre chirurgien s’assurera que vous prenez la dose d’hormones appropriée après votre changement de sexe en Thaïlande, mais si vous préférez éviter de prendre des œstrogènes, vous devrez les remplacer par un autre type de traitement afin d’éviter la perte de densité osseuse.

Un suivi régulier est obligatoire, le patient doit avoir des rendez-vous réguliers avec son chirurgien, un professionnel de la santé mentale, un urologue…tout en suivant les conseils de ces professionnels de la santé afin d’éviter les complications et pour s’assurer de la réussie de l’intervention.

Parmi les célébrités, nous allons cité Caitlyn Jenner, qui a procédé au changement de sexe.

DEVIS Gratuit

Chirurgie de changement de sexe de féminin à masculin

Cette opération exige plusieurs évaluations psychologiques, comme le changement de sexe entre hommes et femmes, en plus d’un bilan médical complet et d’une assistance sanitaire par des professionnels de la santé. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère car elle est irréversible.

Cette intervention comprend une mastectomie (ablation des seins), une chirurgie du bas du corps (ablation de l’utérus, ablation du vagin, construction d’un pénis).

Avant de subir cette opération, le patient doit recevoir une thérapie hormonale pour inverser les taux de testostérone en œstrogène. Les procédures sont les suivantes :

Restructuration de la poitrine

Le tissu mammaire doit être enlevé, tandis que la thérapie à la testostérone stimulera la croissance des poils du torse.

L’ablation des ovaires, de l’utérus et des trompes de Fallope

Le patient peut décider de garder son utérus comme était le cas de Yuval Topper ou encore Wyley Simpson qui est un transgenre qui a voulu garder son utérus. Le jour où il a voulu avoir d’enfants, il a arrêté le traitement hormonal et a pu donner naissance à un bébé en excellente santé. Sinon, il est possible de faire ces interventions pour en finir avec les organes génitaux féminins.

  • Hystérectomie partielle : retrait uniquement de l’utérus.
  • Hystérectomie totale : ablation du col de l’utérus.
  • Salpingo-ovariectomie bilatérale : ablation des trompes de Fallope et des ovaires droits et gauches.

Métoidioplastie

Elle consiste à construire un nouveau pénis en changeant le clitoris en pénis. Avant l’intervention, la patiente doit donc recevoir une thérapie hormonale afin d’agrandir le clitoris et pendant cette intervention, le chirurgien va retirer le vagin. La métoidioplastie dure entre 2 et 5 heures.

Phalloplastie

La pénoplastie qui se fait pour augmenter la taille du pénis diffère de l’intervention de phalloplastie dans le cadre du changement de sexe. La phalloplastie, dans ce cas, utilise la peau des cuisses ou de l’abdomen pour construire un néopénis.

Lors de cette intervention, le chirurgien effectue une vaginectomie et allonge l’urètre.

Après une opération de changement d’un sexe féminin à masculin

La durée de la convalescence varie en fonction du type de ou des opérations et de l’état de santé général du patient. La durée de l’hospitalisation est de quelques jours, mais le patient doit se reposer pendant 6 semaines quand il sera chez lui.

Le patient qui a subi une phalloplastie peut présenter une mort tissulaire, c’est-à-dire des cicatrices à l’endroit où la greffe a été prélevée. Il est important de mentionner que toutes les chirurgies de genre comportent certains risques comme toute autre chirurgie, tels que l’infection, l’hémorragie…

Cependant, le patient doit suivre les recommandations de son chirurgien en plus d’un suivi régulier par son chirurgien, un gynécologue, un urologue, un professionnel de la santé mentale… pour une chirurgie réussie.

DEVIS Gratuit