Le charme d’un visage symétrique

visage symétrique

Les hommes ayant un visage plus symétrique ont des proportions faciales plus masculines, tandis que dans le sexe opposé, la symétrie les rend plus féminins.

Visage symétrique : psychologie et anthropologie

Chez les hommes, le visage est une source majeure d’informations sociales. L’une des caractéristiques les plus évidentes du visage est sa capacité à être plus ou moins attrayant. Diverses études ont souligné que la symétrie du visage et le dimorphisme sexuel – c’est-à-dire la mesure dans laquelle un visage présente des caractéristiques masculines ou féminines marquées – sont des variables importantes pour déterminer l’attrait d’un visage. Dans le cas du dimorphisme, cela est lié à l’influence que les hormones sexuelles – testostérone et œstrogène – ont sur lui, mais la question demeure de savoir pourquoi la symétrie est considérée comme plus attrayante.

Une hypothèse est que les deux traits signalent des qualités génétiques ou d’autres aspects tels que la fertilité. Une autre hypothèse est que la préférence pour ces traits découle de l’expérience de la perception visuelle et n’est donc pas liée à des facteurs biologiques sous-jacents.

Dans une étude publiée dans la revue en ligne à accès public PLoS ONE, Anthony Little, de l’université de Stirling, et ses collègues montrent que le niveau de symétrie et le dimorphisme sexuel des visages sont corrélés chez les humains et les primates non humains. En d’autres termes, les hommes aux visages plus symétriques ont des proportions faciales plus masculines, tandis que les femmes aux visages plus symétriques ont des proportions faciales plus féminines.

Les résultats tendent à confirmer l’hypothèse selon laquelle le dimorphisme sexuel et la symétrie faciale sont des signaux intéressants de la “qualité” de l’accouplement et suggèrent qu’il doit exister un mécanisme biologique reliant les deux traits au cours du développement.

Comment la symétrie du visage intervient dans la chirurgie esthétique ?

Lorsque le patient souhaite réaliser une rhinoplastie ou une blépharoplastie, le premier critère jugé par le chirurgien est la symétrie du visage. Il existe même un ratio à respecter pour corriger la déviation de l’arrête nasale de manière à obtenir un nez au beau milieu du visage, comme on dit. Le chirurgien veille à respecter les traits du patient tout en lui apportant plus de symétrie.

Toutefois, avoir un visage symétrique ne veut pas forcément dire qu’on a un beau visage. Des simulations sur ordinateur ont pu mettre en lumière que si on avait un visage parfaitement symétrique ne met pas les personnes sujettes à ce test en valeur. Découvrez les portraits symétriques de Wolkenstein.